Le nourrisson et l’enfant

Le nourrisson!cid_A4F8051883DA4BF6BAFF781FBCFD85D9@userPC

Dans le ventre de sa mère, l’enfant est en harmonie avec elle. Il réagit aux éléments extérieurs, essentiellement les bruits mais également au stress maternel.

La naissance est le premier traumatisme de l’homme; c’est le passage d’un environnement liquide et protecteur à un environnement aérien nettement moins rassurant. Dans les dernières semaines avant l’accouchement, le fœtus n’a que très peu de place, la tête est en contact avec le bassin de la mère et les premiers traumatismes peuvent survenir, des malpositions peuvent également apparaître.

Lors de l’accouchement votre enfant subit de fortes pressions agissant parfois sur la mobilité des os de son crâne et de son rachis. Elles peuvent provoquer des perturbations fonctionnelles immédiates ou différées. 8 nouveau-nés sur 10 ont un problème crânien à la naissance sans qu’il y ait forcément des signes apparents.

Le thérapeute crânio-sacré s’intéresse à la présence des mouvements et des rythmes du corps humain. Le bassin osseux de votre bébé n’est pas terminé, il est déformable et a subit des pressions mécaniques lors de l’accouchement. L’examen lui permettra de vérifier, uniquement à l’aide de ses mains, l’équilibre entre les différents systèmes (osseux, organique et musculaire) de votre enfant, et de contrôler l’état fonctionnel de sa colonne, de ses membres supérieurs et inférieurs ainsi que de son bassin. Nous les réajusterons par des techniques ostéopathiques douces et appropriées avant l’apparition de symptômes ou de maladies.

En l’absence d’un traitement précoce, ces troubles pourraient entraîner chez le nouveau-né des troubles digestifs (colites, constipations, régurgitations), des otites, rhino-pharyngites et bronchiolites à répétition, des troubles du sommeil et des pleurs inexpliqués.

Quand nous consulter :untitled

  • Au cours des trois premiers mois.
  • Si votre bébé est né prématurément, par le siège, par césarienne ou le cordon ombilical enroulé autour du cou.
  • Si le crâne est déformé par l’utilisation de forceps ou de spatules.
  • S’il régurgite, dort peu ou pleure en permanence,
  • A des difficultés à s’alimenter ou se cambre en arrière durant la tétée,
  • A des coliques, des signes de nervosité, d’hypertonicité ou d’apathie,
  • A des otites ou des rhinites à répétition,
  • Des signes de torticolis congénital,
  • Dès les premiers pas…
  • Etc…

L’enfant

imagesA2SD8J9S

Votre enfant n’est pas un adulte en plus petit, mais un être à part entière avec des besoins spécifiques. En effet, son corps est en perpétuel changement (croissance, variation de poids, …) auquel il doit s’adapter. De plus, un grand nombre d’éléments peuvent venir perturber son équilibre général et entraîner des troubles pouvant l’affecter durablement: une mauvaise position assise, un cartable trop lourd, un choc au sport, la succion du pouce, le port d’un appareil dentaire, etc. Tout ceci peut entraîner l’apparition de maux de tête, de trouble du sommeil ou de concentration, une irritabilité, etc.

Quand nous consulter :

  • Tous les ans pour faire un bilan (à chaque rentrée scolaire par exemple).
  • Avant de démarrer une activité sportive ou lors de la pratique intensive d’un sport.
  • Quand l’enfant se pleint de douleurs.
  • Des constipations ou douleurs abdominales.
  • Des troubles du développement psychomoteur, des difficultés de concentration à l’école.
  • Lors du port d’un appareil dentaire ou après la succion du pouce.
  • Pour des maux de tête ou des migraines.
  • Après une entorse, une fracture, des déchirures ligamentaire, une intervention chirurgicales, des chutes sans lésions visibles sur une radio…
  • Etc…